Le zéro déchet est une démarche montante qui prend de l’ampleur ces dernières années. On en entend beaucoup parlé, de nombreuses alternatives de consommation voient le jour et des magasins de vracs se développent un peu partout en France. 

Pourquoi passer au zéro déchet?

Le constat : 

  • Toutes les 5 secondes, on jette 200kg de plastique à travers le monde 
  • Un 7ème continent de plastique s’est créé, il représente la surface d’un tiers de l’europe 
  • En France, 365 kg de déchets ménagers jetés chaque année par un français 
  • 11% de ce poids concerne du plastique 
  • 9% de ce poids concerne des matières biodégradables.

Tous ces déchets sont énergivores pour la planète que ce soit à l’étape de leur production ou de leur disparition.

Alors devant ces chiffres vertigineux, de plus en plus de personnes ont compris que le moyen le plus efficace pour s’en sortir serait de produire moins de déchets.

” Le meilleur déchet, c’est celui que l’on ne produit pas. “

Nous sommes donc de plus en plus nombreux à entamer une démarche personnelle de réduction des déchets.

Le zéro déchet, par où commencer ?

C’est souvent la grande question ! Ça y est, on est prêts, on n’en peut plus de tous ces déchets, tous ces emballages et suremballages, on décide de RÉDUIRE !

C’est sympa, on est contents, on est fiers mais très vite… une sensation de vertige monte en nous.
Devant cette quantité astronomique de déchets, on se demande bien souvent : “Mais, par où commencer ?!

Allez, on vous aide un peu !

Pour commencer, il faut savoir que le zéro déchet repose sur le principe des 5 “R”

  • RÉDUIRE : je réduis un maximum mon volume de déchets mais aussi ma (sur)consommation quotidienne. En somme, je reviens à l’essentiel
  • RÉUTILISER : je réutilise à fond les objets qui m’entourent pour éviter la production de nouveaux produits et la disparition de ceux-ci.
  • REFUSER : j’arrête d’accepter l’inutile (et il y en a beaucoup !!)
  • RECYCLER : je continue à recycler ce que je n’arrive pas à réduire et je favorise les produits recyclés et recyclables.
  • RENDRE A LA TERRE : je composte les matières biodégradables de ma cuisine (et je supprime 29% des déchets de ma poubelle !)

Dans la maison, les deux pièces les plus productrices de déchets sont la salle de bain et la cuisine. Ce sont aussi des pièces où il est possible de réduire ses déchets grâce à des gestes simples (bonne nouvelle non ?)

Commencer une salle de bain zéro déchet

Le geste le plus simple pour réduire un nombre conséquent de déchets dans la salle de bain est de remplacer ses cotons-tiges par un cure oreille écologique et réutilisable. Rien qu’avec ce geste, vous supprimez 700 déchets par an. Plutôt pas mal, non ? 

Ensuite, vous pouvez remplacer vos cotons jetables par des cotons lavables. Et hop ! 900 cotons jetables supprimés ! 

La phase la plus délicate (car c’est celle qui chamboule un peu plus nos habitudes) consiste à supprimer tous les flacons plastiques dans lesquels se trouvent nos savons, shampoing, déodorant…

FAITES PLACE AU SOLIDE ! 

La solution la plus simple pour supprimer tous ces flacons et de remplacer ces produits par des produits d’hygiène solide.

Dites adieu à vos produits classiques et dites bonjour au savon solide naturel, au shampoing solide, au déodorant solide et au petit dernier, le dentifrice solide ! 

On vous voit venir de loin, vous commencez à prendre peur… 

“Mais je l’aime bien moi mon shampoing TRUCMACHINCHOUETTE, pour cheveux brillants, doux, lisses, volumineux… Et mon dentifrice à 150 actions anti tartre, dents plus blanche que blanche, haleine super méga fraîche,…”

Rassurez vous, il existe de très bons produits zéro déchet tout aussi efficaces et surtout beaucoup plus naturels !! 

On va pas vous mentir, il a fallu en tester plusieurs avant de trouver les bons, mais c’est justement notre rôle de dénicher les meilleurs produits pour vous garantir une transition en douceur avec des produits facile d’adaptation. 

On vous le garantit ce qui compte c’est faire le premier pas !

Share with:

FacebookTwitter


Les articles qui pourraient vous intéresser