Consommer zéro déchet est un peu un mode de vie à part entière qui nécessite de repenser toutes nos habitudes de consommations. Cela passe par la salle de bain mais aussi par la cuisine. Changer ses habitudes n’est pas simple. Nous sommes passées par là et nous vous donnons nos meilleurs conseils pour réaliser au mieux votre transition zéro dechet.

En réduisant au maximum votre consommation de déchets, vous agissez pour la planète. Ce n’est pas simplement mieux recycler, c’est surtout produire moins de déchets à la source.

Vous désirez consommer plus responsable mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Quels produits faut-il utiliser ? Comment passer au zéro dechet dans sa cuisine ? Pourquoi ? Cet article vous apportera de nombreuses réponses à vos questions et vous aidera à réussir votre transition zéro dechet en douceur.

Voici donc nos 5 indispensables zéro déchet que vous devez utiliser au quotidien dans votre cuisine.

Pour encore plus de conseils afin de passer au zéro dechet, lisez jusqu’à la fin 😉

La brosse à vaisselle en bois

Pourquoi doit-on arrêter de consommer les éponges ?

L’éponge végétale, avec un côté vert et l’autre jaune, est faite en viscose et en coton. Parfois traitée contre les bactéries elle est biodégradable. C’est celle qu’on utilise pour nettoyer sa vaisselle.

Composée de végétaux, elle peut paraitre plutôt bonne pour la planète. Cependant, il faut regarder sa production : très énergivore et peu écologique. Par exemple, le procédé de fabrication des abrasifs est très gourmand en énergie.

Selon consoglobe.com, les Français sont les plus gros consommateurs d’éponges avec 8 à 9 en moyenne par an. Nous utilisons surtout des éponges végétales pour faire la vaisselle. Il faut savoir que 74 millions en sont consommées chaque année.

De plus, elles s’effritent et sont un nid à microbes. En effet, leur humidité quasi-continuelle en font un lieu idéal de prolifération des microbes et bactéries. Selon une étude faite par des chercheurs britanniques, 90% en contiennent plus d’un milliard ! De plus, elles finissent parfois par développer une petite odeur. Alors, envie de changer ?

Pourquoi est-il préférable d’opter pour la brosse à vaisselle en bois ?

Nous vous conseillons son alternative zéro dechet : la brosse à vaisselle. Elle se compose d’un manche en bois et de poils en fibres végétales ou bien des poils synthétiques. Il en existe en différentes tailles, pour s’adapter au mieux à vos ustensiles, et à tête rechargeable ou non.

Si la tête est changeable, pensez à la jeter au composte. Le manche vous sera alors utilisable à vie. Les poils se changent tous les 3 à 4 mois.

Les poils de la brosse ne retiennent pas l’eau et sèchent donc très vite. Adieu bactéries ! De plus, ils sont doux et ne rayent pas la vaisselle. Testé par Aminima.

Le petit + : on peut faire sécher la brosse après utilisation grâce à son crochet.

Si vous aimez vos habitudes, le changement ne sera pas difficile : son utilisation est la même qu’une éponge, il suffit de frotter.

C’est donc une très bonne alternative zéro déchet et sans plastique 😉

Après avoir testé différentes alternatives zéro dechet aux éponges végétales, nous avons retenus la brosse à vaisselle en bois de hêtre et fibres végétales d’agaves de la marque Andrée Jardin.

brosse-vaisselle-zero-dechet-aminima-2

Le pain solide pour la vaisselle

On ne pouvait pas vous parler de la brosse à vaisselle sans son “savon” !

Pourquoi doit-on arrêter de consommer du liquide vaisselle ?

Les liquides vaisselles sont composées de produits chimiques et toxiques, aussi dangereux pour l’environnement que pour la santé. Par exemple, les tensioactifs nuisent aux organismes aquatiques. Pour les peaux les plus sensibles, des maladies tel que de l’eczéma peuvent survenir. Sachez plusieurs choses :

  • Les formules « ultra », « extra » ou encore « puissant » sont plus concentrées, à utiliser donc en petites quantités
  • Les formules « vertes » ou « écologiques » qui se veulent plus saines ne le sont pas, cela reste du liquide vaisselle ! Tous contiennent des produits chimiques de synthèse qui sont nocifs, bien qu’ils soient certainement un peu moins concentrés.

De plus, ce sont des emballages plastiques qui peuvent être évités. En effet, un Français consomme en moyenne chaque année entre 3 et 4 litres de liquide vaisselle, ce qui représente 6 à 8 emballages plastiques.

Pourquoi est-il préférable d’opter pour le solide vaisselle ?

Tous les savons en général contiennent peu de produits chimiques, il n’y a pas besoin de produits qui vont rendre la substance liquide par exemple. Regardez bien la composition de votre savon : les formules artisanales faites-main par exemple contiennent très peu d’ingrédients. Et moins la liste est longue, mieux c’est !

Mettez-le dans un porte savon ou dans une petite coupelle puis frottez la brosse à vaisselle dessus après l’avoir passée sous l’eau afin d’obtenir une mousse. Plutôt simple à utiliser !

Il faut cependant faire attention car certains sont mieux que d’autres, c’est pourquoi dénicher le bon peut s’avérer difficile.

Après l’avoir testé, nous vous recommandons le solide vaisselle de la marque SOLIDE!, composé uniquement de trois ingrédients d’origine naturelle.

solide-vaisselle-zero-dechet-aminima-5

Le sac à vrac

Pourquoi doit-on arrêter de consommer nos produits alimentaires sous plastique ?

Les films plastiques qui entourent et emballent nos aliments en supermarchés représentent 280 000 tonnes par an pour le marché Français. Seule une partie de ceux qui sont triés sont ensuite recyclés (à condition de bien faire son tri sélectif bien sûr).

Pourquoi est-il préférable d’opter pour le sac à vrac ?

Les recycler c’est bien, mais ne pas avoir à jeter, c’est encore mieux ! Dans de nombreux supermarchés, vous pouvez acheter en vrac vos féculents et céréales par exemple. Il ne reste plus qu’à adopter les bonnes habitudes !

Pour cela, utilisez les sacs à vrac réutilisables. Zéro déchet assuré ! Le sac à vrac représente donc des millions d’emballages et de sur-emballages plastiques en moins.

Ils sont en tissus, sont solides et vont donc vous durer très longtemps. Grâce à eux, vous pouvez acheter uniquement la quantité que vous désirez. Cela évite donc les stocks inutiles.

Achetez-en plusieurs et emmenez-les pour toutes vos courses puis mettez vos aliments vendus en vrac à l’intérieur. À passer en machine avant sa première utilisation puis de temps en temps.

En termes d’usage, c’est un peu comme pour les fruits et légumes car vous prenez les quantités que vous voulez puis vous pesez. Il faut juste pensez à prendre ces petits sacs à chaque fois lors de vos courses.

Astuce : gardez des bocaux en verre et videz vos sacs à vrac dedans.

Pour la e-boutique, nous avons choisi de collaborer avec la marque Les Bobines de Lili, une créatrice textile de La Rochelle et qui coud à la main le lot de 2 sacs à vrac en coton certifié Oeko-Tex.

sac-vrac-ptiboudebois-aminima-2

Le sac à légumes

Pourquoi doit-on arrêter de consommer les sachets plastiques dits biodégradables des supermarchés ?

Les sacs pour fruits et légumes présents dans les supermarchés sont maintenant biodégradables. Ce processus nécessite d’avoir un compost chez soi ainsi que de 100 à 400 ans de biodégradation (rien que ça !). De plus, ils sont présentés comme “réutilisables” mais vu leur solidité, ils ne le seront pas pour longtemps.

Ce sont donc 12 milliards de ces sacs qui sont jetés chaque année en France.

Alors on peut encore mieux faire avec les sacs en tissus qui sont (vraiment) réutilisables à l’infini.

Pourquoi est-il préférable d’opter pour le sac à légumes ?

Ces sacs en toiles viennent remplacer les petits sacs en plastique biodégradables qu’on peut encore retrouver dans les rayons fruits et légumes des supermarchés.

Les sacs à légumes en toiles sont tout l’inverse : solides et donc réutilisables à l’infini. En termes d’usage, rien de nouveau encore une fois. Il faut là aussi penser à les prendre à chaque fois.

Les sacs à légumes sont différents des sacs à vrac car ils contiennent un côté filet pour que les fruits et légumes soient visibles lors du passage en caisse.

Astuce : Mettez ensuite vos épluchures et peaux dans un compost.

Pour la e-boutique, nous avons choisi de collaborer avec la marque Les Bobines de Lili, une créatrice textile de La Rochelle et qui coud à la main le lot de 2 sacs à légumes en coton certifié Oeko-Tex.

aminima-sac-legume-zero-dechet-3

L’emballage alimentaire : le wrap

Pourquoi doit-on arrêter de consommer du papier aluminium ?

Il faut 8 tonnes de bauxite pour la production d’une tonne d’aluminium. Cela consomme beaucoup d’énergie et appauvrit donc les réserves. Non réutilisable, le papier aluminium est recyclable.

Cependant, en 2020, cette ressource n’est pas recyclée dans sa totalité en France (plus de 80% seulement). Il est donc préférable d’en consommer moins et d’en jeter moins.

Bien que le papier aluminium représente 1% de nos déchets ménagers, il faut tout de même responsabiliser ses achats et penser à la planète donc à nous aussi. 

Pourquoi est-il préférable d’opter pour le Wrap alimentaire ?

Son utilisation est la même que du papier aluminium que vous déposez sur vos plats pour les couvrir. Ici, l’idée est exactement la même : une fois que le plat est froid, vous pouvez déposer votre Wrap sur ce dernier. C’est la chaleur de vos mains qui va le faire adhérer au plat.

Les seules différences : il est d’origine végétale et dure plusieurs années. Il est aussi plus joli avec ses motifs colorés. Puisqu’il est réutilisable, il faut le rincer à l’eau froide, en évitant toute chaleur qui pourrait l’endommager.

Vous en trouverez en différentes tailles : les petits pour des bols ou encore des plus grands pour les plats à gratins.

Après en avoir testés plusieurs, Aminima vous recommande les Wrap Ci’Ré en cire d’abeille et huile de jojoba bio.

wrap-cire-abeille-atelierducarre-aminima-2

On résume ?

Voici nos 5 indispensables zéro déchet pour la cuisine : la brosse à vaisselle, le savon solide, le sac à vrac, le sac à légumes et l’emballage alimentaire à la cire d’abeilke. Bien sûr il y en a d’autres mais c’est déjà un bon début.

Agir pour la planète nécessite donc peu de choses, juste remplacer ses produits du quotidien par d’autres. On appelle ce passage une transition, c’est un mot un peu pompeux qui peut faire peur. En réalité, c’est moins que cela. Vous avez pu voir que leur usage reste le même et leur efficacité n’est pas à douter.

Ces produits sont donc facilement mis en place dans votre routine quotidienne.

Chez Aminima, puisque nous savons que cette démarche n’est pas facile pour tous, nous vous avons concocté un guide rien que pour vous 😉

Découvrez dans notre guide zéro déchet :

  • Les 5 piliers du zéro déchet avec des explications claires pour mieux comprendre
  • Des conseils d’utilisation et des astuces pour mieux faire
  • Un plan d’actions en 8 semaines pour réussir

Si l’article vous a plu, on compte sur vous pour le faire rayonner autour de vous 🙂

Share with:

FacebookTwitter