Comment passer au zéro déchet ? En voilà une sacrée question… La démarche vous paraît lourde, difficile et longue ? Hakuna Matata ! En appliquant ces 10 conseils, vous allez migrer vers un zéro déchet au quotidien en douceur.

Une gourde sur toi, tu auras

L’action zéro déchet la plus simple du monde est tout simplement d’arrêter la consommation de bouteilles en plastique. Selon le site Recygo.fr, ce sont 25 millions de bouteilles plastiques qui sont jetées en France chaque année

Et si on arrêtait de marcher sur la tête et qu’on commençait à profiter de l’eau potable qui sort de notre robinet à la maison à la place des packs d’eau à gogo ? Si vous ressentez le besoin de filtrer cette eau, il existe aujourd’hui des solutions intéressantes. Nous en avons testé deux : le bâton de charbon actif et les perles de céramique. 

Après quelques mois de test, nous vous conseillons l’utilisation des perles de céramique. Composées d’une argile enrichie en micro-organismes, elles permettent de supprimer le chlore, le calcaire et la plupart des résidus nocifs de l’eau du robinet en intervenant directement sur la structure de l’eau.

Et en déplacement, rien de mieux que la gourde pour éviter les mini-bouteilles plastiques ou même les gobelets à la fontaine à eau ! Retrouvez tous nos conseils pour bien la choisir juste ici.

Tes sacs en tissu, tu n’oublieras pas

Selon Planetoscope, ce sont en moyenne 80 sacs à fruits et légumes qui sont consommés par français par an… Et ne vous fiez pas à la mention “biodégradable” ou “compostable” des sacs, ils sont loins de se biodégrader par magie dans l’environnement ! 

De la même manière que nous avons remplacé les sacs plastiques en bout de caisse en 2016, il est facile de remplacer ces sacs plastiques/kraft pour nos légumes par des sacs en tissu réutilisables.

Chez Aminima, nous vous proposons des sacs à fruits et légumes d’une taille adaptée, avec un filet pour faciliter la vie des caissier.es, et fabriqués à la main par une créatrice de La Rochelle à partir de coton certifié Oeko-tex. Des sacs que vous pouvez laver si besoin et que vous garderez très longtemps ! 

sacs-legumes-ptiboudebois-aminima

Sacs à fruits et légumes en tissu, 12€

Finalement, le plus dur reste de penser à les prendre quand vous partez faire vos courses. Mais en les rangeant soigneusement dans votre cabas, il ne devrait pas y avoir de soucis 🙂 

À la cosmétique solide, tu passeras

Dans notre pays, 186 millions de flacons de gel douche, 174 millions de flacons de shampoing, 165 millions de déodorants et 189 millions de tubes de dentifrice sont vendus par an. Un total de 714 millions de flacons plastiques ! Ça fait beaucoup, non ?

La solution pour dire stop à tout ce plastique et libérer nos océans, c’est la cosmétique solide. En adoptant ce type de produits, vous passez un grand cap pour une salle de bain zéro déchet !

Finalement, la cosmétique solide, c’est un peu un retour en arrière, au temps de nos grand-parents… Le grand retour du pain de savon solide et de ses petits copains le shampoing solide, le déodorant solide et le dentifrice… solide aussi ! 

On le sait, on l’a vécu : dire adieu à son shampoing “Réparation Expert pour Effet Glossy” et à son dentifrice “8 fonctions”, ça peut faire peur. Mais aujourd’hui, on peut vous assurer qu’il n’est pas question de faire marche arrière et que ces produits ne nous manquent pas ! 

Tous les produits zéro déchet solides de notre boutique sont sains, fabriqués à partir d’ingrédients naturels et par des entreprises françaises. Nos cheveux n’ont jamais été aussi beaux, le déodorant solide est d’une grande efficacité (bien mieux que ceux du supermarché !), le dentifrice solide n’a pas un goût chimique et le savon solide laisse la peau toute douce ! 

Les essayer, c’est les adopter ! 🙂 Notre sélection est à découvrir juste ici : https://aminima.co/categorie-produit/salle-de-bain-zero-dechet/ 

Les courses en vrac, tu découvriras

Selon l’ADEME, c’est en moyenne 35% de notre poubelle ménagère qui est constituée de papiers et d’emballages. 35% qui devrait être dans la poubelle de recyclage ! 

Et encore, même si tout le monde faisait l’effort de trier ses déchets, il est important de rappeler que le recyclage n’est pas une solution. Les derniers chiffres de 2020 montrent que le taux du recyclage du plastique est par exemple de 29% (oui, seulement.), de 48% pour l’aluminium et de 70% pour les papiers et cartons (source : CITEO). 

Et on ne parle pas de l’énergie nécessaire au recyclage de ces emballages, puis à la fabrication des nouveaux produits/emballages…

Non vraiment, la solution pérenne, c’est tout simplement de supprimer les emballages… Et donc de passer au vrac ! Par “chance”, ce marché se développe dans tous les sens et il est de plus en plus facile d’accès, alors profitez-en. Et pour le frais (fromage/viande/poisson..), de plus en plus de commerces acceptent que vous veniez avec vos propres contenants. Bien souvent, il suffit juste d’oser demander.

Avant de vous lancer, on a juste un conseil à vous donner : même si ça vous fait “kiffer”, il n’est pas nécessaire d’investir dans de bocaux en verre de toutes les couleurs et formes ! Anticipez et commencez à conserver les bocaux en verre qui servent de conditionnement pour certains produits ! Bien lavés, ces bocaux auront une belle et longue deuxième vie. #reutiliser

On a failli oublié ! Pour faciliter vos courses en vrac, on vous conseille l’utilisation de sacs en tissus, lavables et réutilisables. Pas besoin d’emmener vos bocaux avec vous, ça risque de peser un peu lourd sinon 🙂

Des contenants en verre ou en carton, tu adopteras

La route peut être longue avant de passer au “tout-vrac”. Ne désespérez pas, et si vous n’y arrivez pas “par magie”, repensez aux chiffres des taux de recyclage. Rappelez-vous, le plastique ne se recycle qu’à hauteur de 29%… 

Lors de vos courses, commencez à prêter attention aux emballages qui entourent vos produits. Il existe certainement une alternative carton/papier à ce produit emballé dans du plastique !

Dire non merci, tu apprendras

Connaissez-vous le premier pilier du zéro déchet selon Béa Johnson (la papesse du zéro déchet) ? Refuser !

Concrètement, ça veut dire quoi ? Refuser, c’est apprendre à dire non à tout ce qui n’est pas nécessaire. Par exemple, dire non aux pailles dans les bars, aux flyers dans les rues, aux échantillons, à tous les sacs et boîtes que l’on vous proposent par réflexe et qui finiront directos à la poubelle en rentrant. 

Pour le pratiquer depuis quelques temps, on s’est rendues compte qu’il n’est vraiment pas dans notre culture de refuser un produit, surtout quand celui-ci est gratuit ! Il est donc possible que vous fassiez face à des personnes qui ne comprendront pas pourquoi vous refusez ce “truc” et qui iront même jusqu’à insister. 

Pas de bil Bill, il y a toujours une manière sympa d’expliquer les choses. Le plus simple étant sûrement d’expliquer votre démarche (en prime, vous plantez une petite graine dans l’esprit de la personne).

Et si vous n’avez pas envie de vous “justifier” à chaque fois, glissez un petit “Non merci, ça fera toujours un déchet en moins !”. Simple et efficace 🙂 

L’usage unique, tu oublieras

Pour continuer sur notre lancée des piliers du zéro déchet, sachez que le 2ème “R”, cité par Béa Johnson, c’est RÉUTILISER. 

Un verbe dont on a complètement oublié l’existence ces dernières années tellement l’usage unique nous entoure : les mouchoirs, les cotons-tiges, les couches, les bouteilles d’eau… mais aussi tous les emballages ! 

Alors à partir de maintenant, posez vous la question lorsque vous mettez un objet à la poubelle : puis-je utiliser cet objet d’une autre manière ? si non, comment puis-je remplacer cet objet ?

Il existe de très belles alternatives aux produits à usage unique, comme le cure-oreille écologique par exemple, qui vient remplacer les cotons-tiges. Un objet fabriqué à la main et que vous conserverez toute votre vie !

cure-oreille-ecologique-escurette-aminima

Cure-oreille écologique, 9,90€

Des produits ménagers naturels, tu utiliseras

Un moyen simple de commencer à réduire ses déchets (et de contribuer à la sauvegarde des poissons), c’est d’utiliser des produits ménagers à base d’ingrédients naturels. En bonus vous verrez, ça fera du bien à votre porte-monnaie.

Voici notre top 5 des ingrédients naturels à avoir dans votre placard pour faire votre ménage en mode zéro déchet :

  • Le vinaigre blanc → il est utile partout et tout le temps ! Le vinaigre blanc est une solution économique et multi-usage qui nettoie et désinfecte naturellement.
  • Le savon de Marseille → un indispensable pour l’entretien de la maison ! Le savon de Marseille doit se choisir de couleur verte (fabriqué à partir d’huile d’olive). Il vous sera utile pour la confection de votre lessive, en savon solide vaisselle, en savon multi-usage… 
  • Le bicarbonate de soude → désodorise, adoucis, récure, est anti calcaire… le bicarbonate de soude est un produit miracle et très économique qui vous sera utile pour de nombreuses recettes.
  • L’acide citrique → il est idéal pour venir à bout du calcaire et détartrer les appareils ménagers ! 
  • Les cristaux de soude → dégraissants et nettoyants multi-usage ! Les cristaux de soude sont utiles pour la fabrication de votre lessive maison mais aussi pour l’entretien de vos canalisations, de votre four, des plaques de cuisson…

Avant de vous lancer, n’oubliez pas de conserver vos anciens flacons de lessive, liquide vaisselle et autres “pschiit pschiit” qui pourront vous servir de contenants pour vos recettes naturelles 🙂

Le papier alu, adieu tu diras

“Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu”. Mais bien sûr. 

Savez-vous qu’un français consomme en moyenne 600 mètres de papier aluminium par an ? Imaginez, ça fait 1 stade olympique et demi ! 

Et pourtant, il en existe des alternatives à ce gros morceau d’usage unique. 

La première, c’est tout simplement d’investir dans des boîtes hermétiques qui pourront à la fois vous servir de stockage dans le frigo, et de lunch box pour le boulot. Pour ces boîtes, on vous conseille vivement de les prendre en verre. Contrairement au plastique, le verre n’altère pas le goût de vos aliments et les préserve.

La seconde consiste en l’utilisation d’emballage à la cire d’abeille, spécialement conçus pour l’alimentaire. Il s’agit de morceaux de tissus imbibés de cire d’abeille. La cire d’abeille a des propriétés intéressantes dans la préservation des aliments. 

Dans cette vidéo, découvrez comment fonctionne un emballage à la cire d’abeille :

Tes biodéchets, tu composteras

Notre dernier conseil pour passer au zéro déchet, c’est de vous faire de nouveaux copains : nos amis les vers !

Que vous soyez en appartement ou en maison, il existe de nombreuses solutions pour composter. Lombricomposteur, compost collectif, compost fourni par la municipalité, fabriquer son compost… Les solutions varient selon les agglomérations alors dirigez-vous directement sur le site officiel de votre agglo pour plus d’informations.

Et si ce sont les mauvaises odeurs ou les mouches qui vous effraient, le site jefaisducompost.com met à disposition un guide pour bien entretenir votre compost et éviter ces désagréments : http://www.jefaisducompost.com/pdf/GuideCompostage.pdf

Bravo à ceux qui ont lu cet article jusqu’ici ! Votre volonté est de fer, alors n’attendez plus pour vous lancer, vous en savez bien assez sur le sujet maintenant 😀

Si l’article vous a plu, on compte sur vous pour le faire rayonner autour de vous 🙂

Share with:

FacebookTwitter


Les articles qui pourraient vous intéresser